A propos

 

 

 

Un nouveau projet d’album a pris naissance aux alentours de mai 2018. Au gré de mes rencontres naissaient des chansons que j’avais en tête de rassembler sous l’égide de la conquête de l’autre, d’une autre forme de vie, de l’homme-né dont parle Jean Carteret. Un certain Stephen Jourdain offre d'ailleurs les clefs qui mènent jusqu'à lui et Satprem représente à mes yeux cet homme accompli qui a rejoint la lumière. Mais c’est en janvier 2019 que mon projet d'album prend véritablement son essor, quelques semaines après ma rencontre avec le réalisateur Amaury Voslion. En lui, je trouve une terre fertile. Une terre pour y planter la graine. Très vite nous écrivons des textes à quatre mains jusqu’à rapidement avoir plusieurs esquisses de morceaux. Les images de l’un nourrissant les sentiments de l’autre et l’inspiration de l’autre donnant naissance à l’œuvre de l’un.

Cet album c’est « La voix de l’autre »… L’homme en moi qui remonte le fleuve de la vie au rythme d’un battement de cœur, guidé par une mélodie d’amour: « Chanson Fleuve », peut-il s’appeler aussi cet album. A la découverte du masculin et du féminin, l’inspiration débarque quand elle se doit, sans crier gare et me tire vers mon origine. Cette conquête de soi est une traversée du désert où démons et merveilles sont de mèches pour forger ma confiance. Les illusions assoiffées de savoir, de plaisir, de désir se désintègrent comme neige au soleil face à la force d'une intuition profonde...

 

Je reçois des mélodies, comme une douche purifiante, je reçois des paroles et c’est accompagnée de mon petit frère Mamberry Mbaye que j’ébauche la composition de mes morceaux, intimes et dépouillés d’une orchestration trop envahissante.  Je recherche plutôt l’aspérité de l’instrument, de la matière qui elle seule m’offre la sincérité et l’authenticité qui me font vibrer. Sans plus redouter la fausseté ou l'imperfection, je les éprouve pour mieux m’en délester ou les transfigurer, sans plus envier, non plus, la majesté, je l’épouse pour mieux la dépasser... Pour ne garder alors que l’essence de ce que je suis... 

 

M’inspire le quotidien et ses aléas, ses querelles sans heurts et ses éclats de bonheur. M’inspire Nina… Nina Simone, que j’ai découvert alors que j’étais âgée de 20 ans et qui par un curieux hasard est venue me bouleverser à des moments de ma vie où j’avais besoin d’elle pour baliser mon chemin. Sa voix grave, sa présence presque mystique, ce quelque chose d’inexplicable qui est en elle, sont comme un livre saint dans lequel je peux plonger à tout instant et qui m’apprend qui je suis. Grâce à Nina, j’ai découvert Barbara Dane, qui fait partie de ses femmes qui sont venues à ma rencontre pour illuminer ma vie, tout comme Maya Angelou. Lhasa! Comment ne pas évoquer Lhasa de Sela? Elle, qui est la neige du Nouvel an, du miel pour mes oreilles et le baiser de minuit qui transforme l’auberge en château ou le tipi en Royaume. Mais elle est surtout l’abeille qui vient me saluer à mon réveil, comme le « je t’aime » de mon amant, un baiser ardent. M’inspire aussi Alain Péters, ce clochard céleste qui nous a laissé comme héritage une vingtaine de morceaux des plus sublimes, d’une authenticité sans faille qui honore la culture du Maloya réunionnais. Et m’inspire tous ces poètes connus et inconnus qui parlent avec le cœur des naufragés amarrés à l’Esprit, la simplicité au creux de la main et l’exigence dans les pupilles.

 

C’est une orchestration très blues, jazz  qui portent mes nouveaux morceaux que je présenterai, je l’espère, sur scène très bientôt. Entourée d’une contrebasse, d’une batterie, d’une guitare, d’un piano… Et peut-être d’un violoncelle? Quoi qu’il en soit, c’est une aventure qui m’enchante: jouer avec un jazz band!

 

En attendant, je vous laisse découvrir les maquettes et je vous dis à bientôt.

 

Mansara.

"Tu n'as pas à te soucier de faire ce qu'il faut, si tu en as envie alors tu fais ce qu'il faut."

                                                             - Maya Angelou

"La matière est belle, aimante
quand on ne se l'accapare pas.
Elle chante
Elle est musique et danse."

                                                             - Phil Dubois

"Quand se révèle mon Bien-Aimé
Avec quel oeil Le vois-tu?
Avec Son oeil, non le mien
Car nul ne Le voit sauf Lui."

                                                             - Ibn Arabî

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc SoundCloud Icône

© 2019MANSARA. All pictures by Amaury Voslion (except steampunk)